Les actualités

 

Réunion CSAE Aéroport de la Cote d'Azur


 

Excellente réunion ce matin qui a permis de confronter les vues de ce qui s'est passé et d'essayer d'entrevoir l'avenir.

Tout le monde a noté la belle coopération entre les équiupes de l'Aéroport et celles des  assistants durant l'été pourtant délicat à traiter.

 

La CSAE et l'écosystème aéroportuaire


 

La CSAE s'e'st associée aux autres parties prenantes pour la défense de l'écostème aéroportuaire

 

Nouveau cycle de réunion CSAE aéroports


 

Trois nouvelles réunions sont planifiées entre la CSAE et :

- l'aéroport Paris CDG le 5 octobre

- l'aéroport de Nice le 13 ocrobre

- l'aéroport de Paris Orly le 21 octobre.

Elles permettront un échange sur lllllle vécu de l'été 2021 et les perspectives de l'hiver 21/22.entre 

 

Communiqué de presse commun aux acteurs aéroportuaires


 

La CSAE s'est associée aux autres acteurs du secteur pour défendre l'écosystème aéroportuaire en grand danger du fait du contexte COVID.

Il suffit de lire le communiqué joint.

 

Communiqué de presse diffusé suite à l'AG du 25 mars


 

*La CSAE est présente sur 18 aéroports** parmi lesquels Paris-Charles de Gaule, Paris-Orly, Paris-Le Bourget, etc.

             Communiqué de presse ASSEMBLEE GENERALE DE LA CSAE

Les assistants en escale ne veulent plus être des auxiliaires du transport aérien Ils sont des acteurs essentiels pour les compagnies aériennes et les aéroports Lors de l’Assemblée Générale de la Chambre Syndicale de l’Assistance en Escale tenue le 25 mars 2021, les groupes et sociétés de service au sol pour les compagnies aériennes ont réitéré leur demande de changer de catégorie professionnelle (décret n° 2020-810 du 29 juin 2020). Aujourd’hui classés dans la catégorie « auxiliaires du transport aérien », les membres de CSAE revendiquent le statut « d’éléments essentiels du transport aérien » au même titre que les Compagnies Aériennes qui leur confient leurs services au sol et les Aéroports sur lesquels ils exercent leurs activités. Ils demandent en conséquence leur classement en catégorie S1 et de pouvoir bénéficier des mêmes aides financières que les autres sociétés de cette catégorie.

Les personnels de ces sociétés font partie des 300.000 salariés en très grand danger du secteur aérien. Ce chiffre a été récemment cité lors d’une émission à laquelle participait le Ministre de l’Economie et des Finances par la Présidente de l’Association pour les Métiers Aéroportuaires. Ce chiffre a de toute évidence surpris le Ministre par son ampleur.

La CSAE s’est par ailleurs inquiétée des conditions d’une éventuelle reprise du trafic aérien plus forte qu’envisagée du fait des pertes des compétences et du savoir-faire liés au manque d’activité actuel, au manque de préparation et d’anticipation dans toutes les filières en l’absence de toute prévision fiable.

La CSAE a renouvelé sa confiance à l’équipe de Direction en place, Didier Montégut au poste de Président et Christian Lespine et Isabelle Varin aux postes de 1er Vice-président et de 2ème Vice-président.

* Dans les grands aéroports européens (selon les seuils de la Directive 96/67/CE), ce sont les assistants en escale qui réalisent les services au sol pour les compagnies aériennes (traitement des avions, des passagers, de leurs bagages et du fret). Les assistants en escale sont donc des entreprises indépendantes des aéroports, qui utilisent les infrastructures que ces derniers mettent à leur disposition.

**Liste des 18 aéroports français où sont présents la CSAE : Paris-Charles de Gaule, Paris-Orly, ParisLe Bourget, Toulouse-Blagnac, Lyon St-Exupéry, Nice Côte d’Azur, Marseille-Provence, BâleMulhouse-Fribourg, Bordeaux-Mérignac, Nantes-Atlantique, Lille Lesquin, Montpellier-Méditerranée, Strasbourg, Fort-de-France, Pointe-à-Pitre, Cayenne, Saint-Denis de la Réunion, Dzaoudzi-Pamandzi 

 

Assemblée Générale du 25 Mars 2021 - Comité de Direction


 

L'assemblée générale du 25 mars 2021 a désigné pour son Comité de Direction :

Président : Didier Montegut - Groupe 3S Alyzia

1er vice président ; Christian Lespine - Groupe Europe Handling

2eme vice président : Isabelle Varin - Groupe CPC Aéronautique

Membres du Comité, les représentants des groupes ou sociétés :

AVICO

CITY ONE

SERVAIR

TCR

TRANSDEV

GPA Aviation

 

Situation économique et sociale de l'assistance en escale


 

Document transmis à l'administration par la CSAE

 

Communiqué - les assistants et l'environnement


 

Les assistants en escale, acteurs engagés dans la transition énergétique malgré la crise

Publication des chiffres-clé environnement 2020

 

Touchés de plein fouet par la crise liée au COVID-19 et même s’ils ne représentent que 6% des émissions de gaz à effet de serre des aéroports français[1], les assistants en escale de la CSAE poursuivent leur contribution à la transition énergétique du secteur aérien.

 

Les assistants en escale français, comme le reste du secteur aérien, connaissent plus de 70% de baisse d’activité depuis le début de la crise liée au COVID-19, et continuent de bénéficier des dispositifs d’activité partielle et des Prêts Garantis par l’Etat, aides vitales pour le secteur. Mais les conséquences se font déjà sentir avec plus de 7 000 postes supprimés en 2020, sur les 40 000 emplois localisés dans les territoires aéroportuaires que représentaient l’assistance en escale en 2019.

 

Malgré ce contexte économique défavorable, les assistants en escale réduisent continuellement leur consommation de carburant, diminuant ainsi les émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques locaux grâce au renouvellement continu de leur flotte d’engins de piste aéroportuaires thermiques au profit de motorisations plus propres (électriques, hybrides ou gaz).

 

La CSAE souhaite mettre en lumière ses efforts en publiant ses chiffres-clé environnementaux 2020 sur 13 aéroports français :·

3 214 engins de piste motorisés au total

 

·         37% d’engins de piste propres (électriques, hydrides ou gaz)

·         10 074 123 L de carburants consommés, soit près de 32 000 tonnes de CO2e émises

Acteurs souvent méconnus de la chaine de valeur du transport aérien, les assistants en escale sont pourtant à la croisée des activités aéroportuaires, faisant le lien entre les compagnies aériennes et les exploitants d’aéroports.

 

C’est dans cette logique de collaboration accrue entre les partenaires, combiné à des mécanismes de soutien à la conversion de leur flotte dans ce contexte de crise, que des gains substantiels de réduction d’émissions pourront être obtenus, permettant ainsi la reprise durable du secteur aérien.

Les chiffres-clé complets sont sur la pièce jointe.

 

DISPOSITIF CSCE


 

Le dispositif CSCE, de quoi s’agit-il ?
La conduite et l’utilisation des engins de piste sur les aéroports nécessitent une formation préalable portant sur les connaissances théoriques et pratiques de sécurité, destinées aux agents qui ont à utiliser ces moyens.
Lorsque les dommages sont causés à des personnes ou à des biens, la responsabilité pénale et civile de l’employeur est directement engagée. Elle est matérialisée sur le terrain par l’autorisation de conduite qu’il a signée avant de l’attribuer à l’agent utilisateur. Le dispositif CSCE est précisément là pour attester de la conformité de l’entreprise mise en cause.
Comment cela fonctionne-t-il ?
Sous l’autorité de la FNAM instance de surveillance, et de la CSAE qui en assure la supervision, le comité CSCE exerce la mise en œuvre du référentiel. Les audits aux normes ISAGO sont mutualisés au sein des entreprises qui en ont exprimé la demande.

Un certificat de conformité est alors attribué à l’entreprise, attestant la mise en œuvre effective des mesures de sécurité selon les critères du référentiel.

C’est ainsi qu’aujourd’hui plus de 80 % des entreprises opérant dans le domaine de l’assistance en escale ont rejoint ce dispositif.

Actualité.

Bien sûr le COVID-19 nous a bien freinés dans notre élan. Les prochains audits devaient être effectués par G.EH. sur l’aéroport de Brest les 15 et 16 avril et cinq autres audits étaient planifiés pour le second semestre 2020. Dès que le minimum d’activité nécessaire à leur réalisation aura repris, un prochain comité CSCE déterminera le nouvel échelonnement de ces audits qui sont la seule exigence attestant de l’engagement des entreprises au dispositif.

 Le document descriptif du CSCE est téléchargeable sur ce site.

Nos membres
Nos métiers
Liens utiles
Actualités